Immobilier Salon de provence : les diagnostics immobiliers en 2018

Si vous envisagez la vente d’une maison à Salon de Provence, nous vous rappelons que de nombreux diagnostics immobiliers doivent être réalisés avant de se lancer dans la vente ou location d’un logement.

Bien évidemment, sa réalisation reste obligatoire aussi bien pour les propriétaires vendeurs que pour les loueurs. D’année en année, la liste de ces diagnostics s’additionne. Depuis le 1er janvier 2018, de nouveaux diagnostics obligatoires s’adressant principalement aux bailleurs sont ajoutés dans la longue liste.

Les diagnostics immobiliers obligatoires avant 2018

Un diagnostic immobilier constitue une étude réalisée dans un bâtiment afin de vérifier l’état des éventuelles installations ou la présence de matériaux nocifs. L’immobilier à Salon de Provence ou en France est réglementé et les diagnostics doivent être réalisés en amont de la vente.  En France, cela reste obligatoire dans les documents des actes de vente. Bien évidemment, les résultats du diagnostic doivent être emmenés à la connaissance de l’acquéreur lors de la signature du contrat de vente. Voici quelques listes des diagnostics immobiliers obligatoires que doivent être réalisés avant une toute vente ou location de logement:

  • Diagnostic amiante : consiste à établir l’état de présence ou non de produits contenant de l’amiante, qui est un élément nocif pour la santé humaine. Cela permet également de relever sa conservation ainsi que sa localisation.
  • Diagnostic plomb : permet à mesurer le taux d’exposition au plomb qui est un élément dangereux pour le cerveau, notamment du cerveau.
  • Diagnostic assainissement non collectif : se retourne particulière à l’état de mise en place d’assainissement non collectif des tous les immeubles bâtis non raccordés au réseau public.
  • Diagnostic électricité
  • Diagnostic gaz
  • Diagnostic ERNMT : constitue à vérifier l’état des risques naturels, miniers et technologiques.
  • Diagnostic termites : consiste à déterminer la présence ou non des termites dans un immeuble mis en vente ou location pour une validité de 6 mois.
  • Diagnostic DPE ou Diagnostic de Performance énergétique : concerne les immeubles bâtis mis en
  • Diagnostic métrage loi Carrez : a pour mission de mesurer la surface privative habitable d’un bâtiment mis en vente.
  • Diagnostic technique global (DTG)

Diagnostics immobiliers : les changements en 2018

Tous ces diagnostics immobiliers cités ci-dessus restent à présent toujours obligatoires. Pourtant, notez que certains changements sont à l’ordre du jour depuis le 1er janvier 2018. Effectivement, à partir de cette année, les diagnostics concernent les propriétaires bailleurs. Tout bailleur doit lors de la signature du bail transmettre à ses locateurs les diagnostics relatifs à l’électricité et au gaz, et ce, peu importe l’âge du logement. Ils doivent remettre à leurs locataires un état des mises en place d’électricité et/ou gaz. Ils seront tous les deux valables durant 6 années.

Ces diagnostics consistent à détecter d’éventuels anomalies et défauts qui pourront mettre en danger les habitants du logement. Pour le cas du diagnostic de gaz, l’état de tous appareils alimentés par le gaz, des tuyauteries d’alimentation de gaz ou bien encore l’aménagement des locaux où fonctionnent les appareils à gaz doivent être vérifiés. Concernant le diagnostic électrique, le diagnostiqueur doit impérativement identifier les matériels vétustes ou inadaptés à l’usage.

Pour éviter les mauvaises surprises, les diagnostics techniques doivent être effectués par un professionnel accrédité. Surtout, ils doivent être réalisés par un organisme reconnu  par le Ministère chargé de l’énergie.